05 56 89 92 00
05 56 75 23 80
Total HT :

Nos produits

Moteur frein 1000 tr/min - Taille 80 - B14
0,37 kW - Frein courant continu

Moteur 230/400V, avec frein courant continu, pour tout type d'entrainement de machines.
147877
Unité
643,60 € HT
Prix net remisé
COMMANDER
Nous Contacter
Moteurs électriques asynchrones triphasés équipés d'un frein à disque alimenté en courant alternatif, sans glissement axial pour fonctionnement à sec avec couple constant dans les deux sens de rotation, utilisés pour tout type d'entrainement de machines.

Moteurs fermés, ventilés, dotés de rotor à cage équilibré dynamiquement et fabriqués selon les normes internationales d'unification.
Frein électromagnétique à fonctionnement négatif. La bobine du frein est alimentée par le bornier du moteur. Le frein se déclenche dès qu’il n’est plus alimenté.
Service continu, Classe F, protection moteur IP55, protection frein IP44.
Garniture disque freinage sans amiante selon CE.
Tension courant alternatif : monophasé 230 V± 10% - triphasé 400 V± 10%.
Roulements
De type radial à une rangée de billes.
L'exécution ZZ comprend deux déflecteurs pour chaque roulement avec pré-lubrification effectuée par le fabricant.
Sur demande, montage possible de roulements étanches et avec un plus grand jeu (C3) avec adjonction de graisse spéciale pour les hautes températures.
Tous les roulements sont pré-chargés axialement au moyen de bague de compensation en acier trempé.

Flasques brides et flasques
En alliage d'aluminium moulé sous pression.

Bobinage stator
Les matériaux d'isolation utilisés correspondent à la classe F et notamment le fil de cuivre.
La sélection de ces matériaux et le type d'imprégnation permettent d'utiliser ces moteurs dans des conditions climatiques tropicales pour services présentant de fortes vibrations et de brusques variations de température.

Ventilation
Assurée par un ventilateur bidirectionnel à pales radiales en matière plastique, à même de résister à des températures élevées.

Capot de ventilateur
En tôle emboutie pour tous les types de moteur, pour une protection optimale du ventilateur.

Rotor
A cage d'aluminium ou en alliage d'aluminium moulé sous pression et équilibrés dynamiquement.
Les arbres sont en acier au carbone.

Carcasse
En alliage sélectionné d'aluminium moulé sous pression pour une haute résistance mécanique.

Protection IP55
- IP : indice de protection
- 5 : Moteur protégé contre la poussière et contre les contacts accidentels.
Résultat de l'essai : aucune introduction de poussière en quantité nocive, aucun contact direct avec les pièces en mouvement a l'intérieur du boîtier.
- 5 : Moteur protégé contre les projections d'eau dans toutes les directions, provenant d'un tuyau au débit de 12,5 l/mn au-dessous de 0,3 bars à une distance de 3 m du moteur.
Résultat de l’essai : aucun effet nocif de l’eau projetée sur le moteur durant le fonctionnement.
N.B. : le degré de protection de nos moteurs est précisé sur la plaquette d'identification.

Normes.
Marque CE.
DIRECTIVE COMMUNAUTAIRE SUR LES MACHINES 89/392/CEE DIRECTIVE BASSE TENSION 72/23/CEE :
- La norme de référence en termes de sécurité est l’EN-60204-1.
DIRECTIVE COMMUNAUTAIRE SUR LES MACHINES 891336/CEE COMPATIBILITÉ ÉLECTROMAGNETIQUE :
- Méthode d'essai conforme à la EN-55014 (1994).

DEBLOCAGE MANUEL MECANIQUE
Le déblocage manuel mécanique du frein s'obtient par le déplacement du levier de déblocage vers l'arrière du moteur (coté ventilateur).
Les moteurs allant du M63 jusqu’au M90, équipés de freins BBrake, seront fournis standard avec le levier de déblocage manuel du côté du cache de la plaque à bornes.
Pour toutes les autres grandeurs et les freins, le levier de déblocage manuel sera monté seulement sur demande du client.
INSTALLATION
Avant l’installation/mise en service, contrôler que les caractéristiques indiquées sur la plaque de la machine correspondent bien à celles du réseau d’alimentation et du service prévu et que l’installation des moteurs est conforme à ce qui est prévu par le constructeur.
Installer le moteur dans un local aéré, loin de toute source de chaleur. Eviter que la proximité d’obstacles n’empêche la ventilation de se faire correctement. Prévoir la possibilité d’effectuer aisément les opérations d’inspection et d’entretien.
Il faut apporter une attention particulière à la disposition des protections adéquates afin de prévenir tout contact accidentel avec les parties tournantes ou avec les parties de la carcasse pouvant dépasser 50° C. Si on utilise des protections thermiques, prévoir les dispositifs nécessaires pour éviter les risques dus à la possibilité d’un redémarrage subit.
Protéger électriquement les moteurs contre les effets des court-circuits, des surcharges et des ré-enclenchements qui peuvent être à l’origine de surtensions.

ENTRETIEN
Toute intervention sur le moteur doit être effectuée avec la machine à l’arrêt et coupée du réseau d’alimentation.
Vérifier périodiquement que le moteur fonctionne régulièrement, conformément à ses caractéristiques, sans vibrations ni bruits anormaux et que l’entrée de l’air de ventilation n’est pas obstruée.
Les intervalles d’inspection et d’entretien dépendent des conditions effectives de fonctionnement (charges, nombre de démarrage. etc.) et des conditions environnementales (présence de poussière, etc.)
Il n’est donc possible de donner que des indications à caractère général.
Etant du type pré lubrifié à vie, les roulements utilisés dans la version standard ne nécessitent aucun entretien.
Dans des conditions normales de fonctionnement, la charge de graisse contenue dans les roulements suffit pour quelques années. Dans tous les cas, il est de bonne règle de remplacer les roulements après 3 ans.
Pour l’extraction du roulement, se servir d’un extracteur.
Pour faciliter le montage des roulements, les préchauffer (à environ 80° C). Eviter de donner des coups de marteau pour ne pas endommager ces roulements.
Lors du remplacement des roulements, il est de bonne règle de remplacer aussi les éventuels anneaux d’étanchéité sur l’arbre, en graissant légèrement la zone de frottement du bord d’étanchéité.
Le ventilateur est assuré sur l’arbre par un anneau élastique inséré dans le moyeu. Pour la dépose du ventilateur, élargir cet anneau avec la pince prévue à cet effet et, en même temps, l’extraire axialement.
En cas de démontage et de remontage du moteur, s’assurer que les diverses parties sont assemblées dans l’ordre correct (si nécessaire, marquer les différentes parties durant le démontage).
Lorsqu’on dégage le rotor du stator, veiller particulièrement à ne pas endommager les roulements.
CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT

Humidité
L'équipement électrique doit être en mesure de fonctionner avec une humidité relative entre 30 et 95% (sans condensation).
Les effets nocifs de condensations occasionnelles doivent être évités au moyen d'une installation adéquate de l'équipement ou, si cela est nécessaire, par des mesures supplémentaires (ex. résistances de chauffage, le conditionnement de l'air, un trou de drainage).

Altitude et température
Les puissances indiquées se réfèrent à des moteurs dont l'utilisation en fonctionnement est prévue à une altitude inférieure à 1000 m du niveau de la mer et à une température ambiante comprise entre + 5°c et -40°C pour des moteurs d'une puissance nominale inférieure à 0,6 kW, et entre -15°C et 40°C pour des moteurs d'une puissance nominale égale ou supérieure à 0,6 kW (IEC 34-1).
Pour des conditions de fonctionnement différentes des conditions spécifiées (altitude et ou température supérieure), les données caractéristiques peuvent varier.
Les températures inférieures aux valeurs indiquées doivent faire l'objet d'un accord entre le constructeur et l'acheteur.

Tension - Fréquence
Seule une variation de la tension de ± 10% de la valeur nominale est admissible. Dans cet intervalle, nos moteurs délivrent la puissance nominale.
Le fonctionnement en continu aux limites de tensions susmentionnées peut provoquer une augmentation de l'élévation de la température limite de l'ordre de 10°C maximum.
Les bobinages standard sont calculés pour des tensions 230/400 V et une fréquence 50 HZ.
Autres tensions et fréquences sur demande.

Vitesse - couple
Pour les moteurs de série, les applications à vitesse variable ne sont pas admises; elles doivent être demandées par le client au moment de la commande.
Même s'ils peuvent être supportés dans une certaine mesure – selon IEC 41-1 - les excès de couple par rapport au couple normal ne sont pas conseillés à plein régime.

Isolation
Le bobinage du stator est réalisé à partir de fils ronds de cuivre émaillés en classe H 200°C avec des résines polyester amides modifiées plus résines amides imides. Imprégné avec résines alkydes modifiées de haute qualité en classe F des meilleures marques nationales, pour une protection efficace contre les sollicitations électriques et mécaniques; le bobinage est d'un aspect compact, sans poches d'air et avec un haut coefficient de dissipation de la chaleur.
La classe d'isolation des matériaux imprégnés correspond à la classe F.

Tropicalisation
Les bobinages des moteurs prévus pour un fonctionnement dans des climats tropicaux à humidité élevée ou dans des milieux ou environnements agressifs subissent un traitement spécial avec vernis glycérophtalique de haute qualité et au fort pouvoir couvrant et protecteur.

Protections des moteurs électriques
Les protections doivent être choisies sur la base des conditions de fonctionnement spécifiques, selon les normes EN 60204-1.
On peut avoir :
- 1. Protection contre les surcharges, pour des moteurs de puissance sur l'arbre supérieure à égale à 0,5 KW en fonctionnement continu S1.
Cette protection peut être assurée par un relais thermique, qui commande un interrupteur de puissance automatique.
La protection thermique incorporée dans le moteur électrique, par thermistor ou dispositif bimétallique, est conseillée quand le moteur est placé dans un endroit faiblement aéré, par exemple à l'intérieur d'une machine fermée.
- 2. Protection des surtensions, au moyen d'un relais magnétique contrôlant un interrupteur automatique de puissance ou au moyen de fusibles.
Ces derniers doivent être étalonnés sur le courant du moteur rotor bloqué.
- 3. Protection contre les excès de vitesse, si l'application le demande.
C'est le cas par exemple quand la charge mécanique peut entraîner le moteur, avec le risque d'inversion du sens de rotation du moteur. Si nécessaire, pour éviter des situations de danger, on devra monter à proximité du moteur une flèche bien visible indiquant le sens de rotation normale du moteur.
En cas de freinage du moteur par suite d'une inversion de phase, ne pas procéder au redémarrage dans le sens inverse si cela peut provoquer un danger.
- 4 - Protection, si des conditions particulières de fonctionnement en synchronisme avec d'autres machines ou parties de machine le requièrent, contre les coupures ou les chutes de tension d'alimentation, au moyen d'un relais de tension minimale contrôlant un interrupteur automatique de puissance.
Réenclencher une protection qui s'est déclenchée peut constituer un danger.
L'intervention de personnel formé à cet effet est obligatoire pour rétablir les conditions normales du système dont le moteur électrique fait partie ou est la partie principale.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
La série des moteurs-frein triphasés et à double polarité monte un frein à disque sans glissement axial pour fonctionnement à sec avec couple constant dans les deux sens de rotation, qui est alimenté en courant continu ou en courant alternatif.

COUPLE DE FREINAGE
Le moteur frein est fourni avec un frein réglé sur un couple de freinage de 20% environ de moins par rapport à lorsqu’il est rodé. Sur demande, le couple de freinage peut être augmenté ou diminué.
Pour les moteurs actionnés par un inverseur, le client doit, au moment de la commande, spécifier le couple statique du frein.

FREIN ELECTROMAGNETIQUE A COURANT ALTERNATIF TRIPHASE C.A.T.
Frein électromagnétique à fonctionnement négatif.
La bobine du frein dans l’exécution standard est alimentée par le bornier du moteur. La tension d’alimentation standard du groupe frein est 230/400V ± 10% 50 Hz.
Le frein se déclenche dès qu’il n’est plus alimenté; quand l’alimentation s’interrompt, la bobine d’excitation n’étant plus alimentée, n’exerce plus la force magnétique nécessaire pour retenir l’armature mobile qui, poussée par les ressorts de pression, comprime le plateau sur la bride du moteur d’une part, et sur l’armature, d’autre part, exerçant ainsi l’action de freinage.
Il existe deux différents types de réglage :
- Réglage de l’entrefer.
- Réglage du couple de freinage.
CARACTERISTIQUES ELECTRIQUES GENERALES
Puissance nominale : puissance mécanique mesurée sur l'arbre et exprimée selon les récentes prescriptions des commissions internationales en watt ou multiples de watt (W ou kW). Noter que dans le secteur technique la puissance est encore largement exprimée en ch.
Tension nominale : tension à appliquer aux bornes du moteur conformément aux valeurs indiquées dans les tableaux ci-après.
Couple de décollage : couple minimum que le moteur peut délivrer, rotor arrêté, alimenté sous tension et fréquence nominales.
Couple minimal initial de démarrage : valeur minimale du couple développé par le moteur alimenté sous tension et fréquence nominale et à une vitesse comprise entre zéro et la vitesse correspondant au couple maximum.
Couple maximum : couple maximum que le moteur peut développer pendant son fonctionnement avec alimentation sous tension et fréquence nominales.
Couple nominal : couple correspondant à la puissance nominale et aux tours nominaux. Sa valeur s'obtient par la formule Cn = 9,55 Pn/n (Nm).
- Pn = puissance nominale exprimée en KW.
- n = vitesse de rotation nominale exprimée en tr/mn.
Vitesse de synchronisme : (no dans le diagramme) est donnée par no = 60 f/p (tr/mn).
- f = fréquence du réseau exprimée en Hz.
- p = nombre de paires de pôles.

TYPES DE SERVICE
Tous les moteurs indiqués sur le catalogue doivent être entendus comme étant en service S1 norme IEC-34-1.
On trouvera ci-après la liste des différents types de service décrits par les normes CE1 2-3/IEC 34-1.

Chaque service est indiqué par la lettre S suivi d'un numéro allant de 1 à 9.
S1 : Service continu : fonctionnement à charge constante d'une durée N suffisante pour atteindre l'équilibre thermique.
S2 : Service de durée limitée : fonctionnement à charge constante pendant un temps déterminé N, inférieur au temps nécessaire pour atteindre I ‘équilibre thermique, suivi d'un temps de repos d'une durée suffisante a rétablir l'égalité de la température de la machine et de celle du flux de refroidissement, avec une marge de tolérance de 2°C.
S3 : Service intermittent périodique : séquence de cycles de fonctionnement identiques, comprenant chacun un temps de fonctionnement à charge constante N et un temps de repos R.
Dans ce service, le cycle est tel que le courant de démarrage n'influence pas de façon significative la sur température.
L'indication synthétique de service est fournie par le rapport d'intermittence exprimé en pour cent par rapport au temps pris comme référence (en général N+R = 10 minutes).
S4 : Service intermittent périodique avec démarrage : séquence de cycles de fonctionnement identiques, comprenant chacun une phase de démarrage non négligeable (D), un temps de fonctionnement à charge constante N et un temps de repos R.
Dans ce cas, l'indication synthétique du service doit être accompagnée du nombre démarrages par heure.
S5 : Service intermittent périodique avec freinage électrique : séquence de cycles de fonctionnement comme en S4, avec ajout d'un freinage électrique rapide. L’indication est la même que celle du service S4.
S6 : Service ininterrompu périodique avec charge intermittente : séquence de cycles de fonctionnement identiques, comprenant chacun un temps de fonctionnement à charge constante N et un temps de fonctionnement à vide V. Aucun temps de repos.
L'indication est la même que celle du service S3.
S7 : Service ininterrompu périodique avec freinage électrique : séquence de cycles de fonctionnement comme en S5, mais sans temps de repos. Rapport d'intermittence = 100%
L'indication est la même que celle du service S4.
S8 : Service ininterrompu périodique avec variations correspondantes de charge et de vitesse : séquence de cycles de fonctionnement identiques, comprenant chacun un temps de fonctionnement à charge constante N1, correspondant à une vitesse de rotation programmée, suivi d'un ou plusieurs temps de fonctionnement avec d'autres charges constantes N2, N3 etc., correspondant à différentes vitesses de rotation. II n'y pas de temps de repos.
La définition synthétique du service est fournie par la durée de fonctionnement aux différentes vitesses par exemple: 3000 tr/min pendant 15 minutes + 1500 tr/min pendant 10 minutes etc.
S9 : Service avec variations non périodiques de charge et de vitesse : service dans lequel, en général, la charge et la vitesse varient de façon non périodique à l'intérieur de la plage de fonctionnement admise. Ce service comprend des surcharges fréquemment appliquées, qui peuvent être largement supérieures aux valeurs de pleine charge.


TYPES DE PROTECTION
Le type de protection contre les contacts accidentels et ou pénétration de corps étrangers ou l'infiltration d'eau est défini internationalement (EN 60529) par symbolisation sous forme de deux lettres suivies ,de deux chiffres.
- IP Lettres de référence spécifiant le type de protection
- 1er chiffre : De 0 à 6. Exprime les niveaux croissant de protection des personnes contre le contact avec des parties dangereuses et la protection du matériel contre la pénétration de corps solides.

0 : Aucune Protection
1 : Protection contre les corps solides supérieurs à 50 mm (exemple : contacts involontaires avec la main.
2 : Protection contre les corps solides supérieurs à 12 mm (exemple : doigt de la main).
3 : Protection contre les corps solides supérieurs à 2,5 mm (exemple : outils, fil).
4 : Protection contre les corps solides supérieurs à 1 mm (exemple : petit fil).
5 : Protection contre les dépôts nuisibles de poussière (dépôts nocif).
6 : Protection complète contre la pénétration totale de la poussière.

- 2ème chiffre : De 0 à 6. Exprime les niveaux croissants de protection du matériel contre la pénétration d'eau.
L'exécution standard correspond à IP 55.
Il est défendu d'utiliser le moteurs électriques dans des endroits présentant des caractéristiques non conformes aux prescriptions imposées par le degré de protection nominal IP figurant sur la plaquette signalétique, selon EN 60529.

0 : Aucune Protection.
1 : Protection contre la chute verticale des gouttes d'eau (ex. : condensation).
2 : Protection contre la chute de gouttes d'eau jusqu'à une inclinaison de 15°.
3 : Protection contre la chute d'eau de pluie jusqu'à une inclinaison de 60°.
4 : Protection contre l’eau giclant de toutes les directions.
5 : Protection contre l’eau projetée par une buse de Ø 6,3 mm avec un débit d'eau de 12,5 l/mn à une distance maximale de 3 m. pendant 3 minutes.
6 : Protection contre les projections d'eau similaires à des vagues marines.

Exemple : cas d'un moteur avec protection IP55 :
- IP : indice de protection.
- 5 : Moteur protégé contre la poussière et contre les contacts accidentels.
Résultat de l'essai : aucune introduction de poussière en quantité nocive, aucun contact direct avec les pièces en mouvement à l'intérieur du boîtier.
- 5 : Moteur protégé contre les projections d'eau dans toutes les directions, provenant d'un tuyau au débit de 12,5 l/mn au-dessous de 0,3 bars à une distance de 3 m du moteur.
Résultat de l’essai : aucun effet nocif de l’eau projetée sur le moteur durant le fonctionnement.

N.B. : le degré de protection de nos moteurs est toujours précisé sur la plaquette d'identification.
Télécharger la notice